Yaacov Gorsd :Success Story à l’israélienne

Parmi les noms cités dans la liste des plus grosses fortunes du monde, tous n’ont pas eu la chance de naitre dans les familles Rothschild, L’Oréal ou Hilton. Et en y regardant de plus près, on apprend plutôt que ce sont les opportunités de la vie qui ont conduit à de belles réussites… Découvrez ici le parcours de trois grands noms de l’économie israélienne :

David Azrieli – de la nuit polonaise au soleil de Tel Aviv

Né en Pologne en 1922, David Azrieli fuit les nazis à 17 ans et travaille discrètement dans un moulin à farine. En 1942, engagé dans l’armée polonaise, il se rend à Bagdad où il rencontre deux jeunes militants de la Haganah, qui l’emmèneront en Palestine. En 1954, « après avoir réussi à sauver 5000 $ et a trouvé la possibilité d’entreprendre dans l’est de Montréal », il quitte Israël pour le Canada. En 1985, son cœur retourne en Israël où il entreprend la construction du premier véritable centre commercial à Ramat Gan: le Kanyon Ayalon. La prochaine étape sera la création des fameuses tours Azrieli à Tel aviv…

Yaacov Gorsd – le plus jeune entrepreneur francophone   

Yaacov Gorsd nait en France en 1971. A 18 ans, il travaille comme chauffeur pour la société LCI de composants informatiques avant de devenir commercial et l’un de ses actionnaires à 23 ans. Deux ans plus tard, la société devient CIBOX et entre à la Bourse de Paris. Gorsd sera le plus jeune entrepreneur de France à gérer une entreprise cotée en Bourse. En 2000, il se lance dans l’immobilier en France avant de créer en 2005 la société d’investissement et de construction israélienne YBOX. Il deviendra Ole Hadash quelques années plus tard…

Itshak Tchouva – un empire à partir de Netanya

Originaire de Libye, la famille d’Itshak Tchouva s’installe dans un camp de transit à son arrivée en Israël avant d’intégrer un projet de logement à Netanya : il travaille dans l’agriculture et peu à peu, acquière l’expérience du terrain. Il explique lui-même son succès : « mon entreprise de construction s’est développée rapidement après la Guerre des 6 Jours avec les travaux du Canal de Suez et le renforcement des bases de militaires. Avec l’argent gagné, j’ai acheté des parcelles de terrain et construit ». Mais sa fortune et sa renommée actuelles, il les vaut surtout à la reprise du Groupe Delek.