Yaacov Gorsd :La philanthropie juive et Israël

Comme aux Etats-Unis, le financement de projets publics à partir de fonds privés est un système très présent en Israël. Depuis que l’Etat existe (et même avant), nombreux sont les philanthropes juifs et non-juifs du monde entier qui ont donné des milliards à Israël pour la mise en œuvre de différents projets d’envergure : réseau d’ambulances, musées, parcs, synagogues, aide à la recherche et à la création d’entreprises…

Tout au long de l’histoire d’Israël, les dons en provenance majoritaire des Juifs de diaspora ont joué un rôle capital dans la construction et le développement du pays comme après les guerres que le jeune Etat a dû endurer- les donateurs new yorkais ont donné à eux seuls 150 millions de dollars à Israël pendant la guerre de Kippour – ou lors des grandes vagues d’immigration.

N’oublions pas non plus Sir Moses Montefiore qui fut le premier à sortir Jérusalem de ses murailles ou le Baron de Rothschild, qui a soutenu la création de nombreux villages dans la Palestine de l’époque.

D’après le magazine américain Forward, les dons à Israël continuent de représenter 38 % des dons des philanthropes juifs (environ 26 milliards de dollars en 2014), principalement au bénéfice d’organisations sionistes, de bienfaisance et de formation médicale ou universitaire.

A noter qu’environ 50% des dons versés aux associations juives et autres organisations non-gouvernementales en Israël sont versés par des Juifs américains.

Même si la générosité des donateurs étrangers s’est quelque peu essoufflée ces dernières années, Israël peut toujours compter sur l’aide privée de quelques hommes d’affaires israéliens souhaitant contribuer à leur façon, par solidarité ou par sionisme : David Azrieli, Yaacov Gorsd, Arkadi Gaydamak…

Enfin, un autre rapport officiel américain fait remarquer que 19 personnalités juives figurent en tête de liste des plus grands donateurs de la planète. Georges Soros, le plus généreux, donne 332 millions de dollars par an alors que Michaël Blomberg, le maire de New-York (n°2 sur la liste), a consacré 279 millions de dollars à différentes donations. Les 4e, 5e et 6e rangs de ce prestigieux palmarès sont également occupés par des bienfaiteurs juifs…